Le groupe industriel expert de la valorisation des matières premières naturelles, avec des équipements et des conditionnements sur mesure, depuis 1833

Actualités

• Tournaire > Actualités > L’ALUMINIUM EST A LA POINT DE LA RECYCLABILITE DES MATERIAUX D’EMBALLAGE

Actualités Emballage Groupe 24 novembre 2021

L’ALUMINIUM EST A LA POINT DE LA RECYCLABILITE DES MATERIAUX D’EMBALLAGE

Pour protéger les produits lors de leur stockage ou de leur transport, il existe de nombreux types de matériaux d’emballages tant pour les produits de la grande distribution que pour les emballages industriels tels que le papier, le carton, le plastique, le verre, le bois ou métal.

Le choix d’un matériau varie selon différents critères liés au type de produit, son besoin de protection ou son type de transport.

Parmi ces matériaux, l’aluminium a des propriétés exceptionnelles : grande malléabilité, légèreté, résistance, conduction, protection totale contre la lumière, l’oxygène et l’eau. Mais qu’en est-il de la recyclabilité des emballages en aluminium ?  

 

01. L’aluminium, un produit très présent dans nature

02. L’impact environnemental de l’utilisation de l’aluminium dans les emballages est de plus en plus faible avec le temps

03. Le recyclage à l’infini et à 100% des emballages en aluminium

04. L’aluminium le matériau d’emballage le « plus écologique »

05. L’aluminium à faible empreinte carbone.

06. La filière du recyclage de l’aluminium en France crée des emplois

07. Une importante marge de progression pour la filière du recyclage

 

L’aluminium, un produit très présent dans nature :

L’aluminium, utilisé depuis l’antiquité, se trouve dans la nature mais uniquement dans des composés tels que l’alun (le plus connu). C’est, plus tard, en 1821, que le minéralogiste et ingénieur français Pierre Berthier[1] analyse un minerai dans les environs des Baux-de-Provence et identifie sa forte concentration en alumine. C’est ce minerai rouge ultérieurement dénommé bauxite qui s’imposera comme le principal minerai d’aluminium.

Deuxième métal le plus courant sur terre dans la nature, après le silicium, l’aluminium constitue 8% de la masse de l’écorce terrestre.

 

L’impact environnemental de l’utilisation de l’aluminium dans les emballages est de plus en plus faible avec le temps :

Pour obtenir une tonne d’aluminium il faut extraire deux tonnes d’alumine d’environ quatre tonnes de bauxite. C’est en regardant l’analyse du cycle de vie que nous mesurons au mieux l’impact environnemental d’un produit. Ce type d’analyse est le plus complet car il recouvre l’extraction, la fabrication, le transport, l’utilisation, le recyclage ainsi que les opérations connexes de fourniture en énergie, en matériau secondaire, et en transport. Ce sont les normes ISO 14040 et 14044[2] qui définissent des règles et la méthode qui prennent en compte l’ensemble des étapes du cycle de vie du matériau.

Aujourd’hui, ce sont 60 millions de tonnes d’aluminium primaire qui sont produits chaque année dans le monde. « Le stock d’aluminium à recycler ne cesse de croître et constitue, pour l’avenir, d’importantes ressources à un coût énergétique très réduit ». Source Aluminium France.

Pour approfondir, découvrez en détail pourquoi « Les emballages en aluminium contribuent à l’utilisation rationnelle des ressources… » et en quoi « l’aluminium préserve plus de ressources qu’il n’en consomme » beaucoup d’éléments se trouvent dans la brochure de l’European Aluminium Association[3].

 

Le recyclage à l’infini et à 100% des emballages en aluminium :

Essentiel pour la protection de l’environnement, le recyclage des emballages en aluminium permet d’économiser les ressources mais aussi de réduire le volume de déchets. Un emballage est recyclable quand il peut être transformé en une nouvelle matière première qui sera utilisée pour produire de nouveaux objets. L’aluminium est recyclable à l’infini à tel point que l’aluminium produit au début du vingtième siècle (1920) est à 75% toujours en utilisation aujourd’hui. L’aluminium est recyclable à 100% sans dégradation de ses qualités physico-chimiques initiales.

                            
Les emballages entièrement en aluminium usagé (aluminium secondaire) ont une forte valeur économique. Cette valeur contribue à son recyclage effectif : plus un produit contient d’aluminium, plus il a de chances d’être recyclé ! Les emballages en aluminium peuvent être utilisés pour produire de nouveaux emballages mais aussi d’autres produits à forte valeur ajoutée comme des blocs-moteur, des matériaux de construction ou des vélos. Par exemple avec 1 tonne d’aluminium recyclé il est possible de fabriquer 300 cadres de vélo de course.

 

L’aluminium le matériau d’emballage le « plus écologique » :

D’après l’étude d’ACV Bio Intelligence réalisée pour le compte de Tetra Pak le 25 juin 2019 : « C’est l’aluminium qui est le moins impactant pour la nature et qui peut prétendre au titre d’emballage le plus écologique [4]».

Cela signifie qu’il y a une très forte probabilité que la majeure partie des emballages en aluminium qui protègent les produits que vous achetez, particulièrement dans les emballages alimentaires, soit recyclée. Plus précisément, près de 47 % de l’aluminium consommé en France est issu du recyclage, Par exemple, les canettes d’aluminium contiennent au moins trois fois plus de matières recyclées que les bouteilles de verre ou de plastique comme l’indique The Aluminium Association[5].

 

L’aluminium à faible empreinte carbone.

Le recyclage de l’aluminium consomme peu d’énergie : seulement 5% de l’énergie initialement utilisée pour la production de métal primaire. Autrement dit, le recyclage des emballages en aluminium (pour fabriquer de l’aluminium secondaire) permet d’économiser jusqu’à 95% d’énergie par rapport à la production d’aluminium primaire et une quantité équivalente d’émissions de gaz à effet de serre (source AAA). En effet, ce recyclage en l’aluminium secondaire permet la réduction des émissions en CO2 d’au moins 100 Mt par an (évalué, en 2015, sur la base d’une production de 30 Mt d’aluminium secondaire)

 

L’aluminium, est non seulement léger (il possède une masse volumique environ trois fois inférieure à celle de l’acier) mais aussi comme il est recyclable à l’infini, il contribue massivement à la décarbonation. Deux fois plus léger que l’acier, l’aluminium permet de réduire le poids des chargements par exemple, qu’ils soient terrestres, maritimes ou aériens, en se substituant à de nombreux autres matériaux d’emballage plus lourds comme le verre ou l’acier pour des performances techniques équivalentes.

 

La filière du recyclage de l’aluminium en France crée des emplois :

Enfin, 92% des emballages en aluminium sont recyclés sur le territoire Français (8% en Europe). En 2015, 472 000 tonnes d’aluminium ont été recyclées en France. En comparaison, la production d’aluminium primaire s’est élevée pour la même année à 450 000 tonnes.

La filière recyclage de l’aluminium permet la création d’emplois et de valeur. En France, avec une dizaine d’usines d’affinage et de recyclage la filière représente environ 1500 emplois directs.

 

Une importante marge de progression pour la filière du recyclage :

Aujourd’hui, en France, 47% des emballages en aluminium sont recyclés, il y a encore un fort potentiel de progression. Retrouvez toutes les étapes du recyclage des emballages en aluminium en France en cliquant ici[6].

Nous vous invitons à retrouver les engagements de Tournaire en terme de Système de Management Environnemental en cliquant ici[7].

 

__________________

[1] https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Berthier

[2] https://www.iso.org/obp/ui/#iso:std:iso:14044:ed-1:v1:fr

[3] https://www.european-aluminium.eu/media/1320/packaging-brochure_fr.pdf

[4] http://castilloje.free.fr/1sti2d/1sti2d_ett_tp/2_cycle_vie/tp6d_tetrapak/synthese_acv_tetra_pak.pdf

[5] https://www.aluminum.org/aluminum-advantage/facts-glance

[6] https://www.citeo.com/le-mag/infographie-tri-et-recyclage-des-emballages-en-aluminium-fait-le-point/

[7] https://www.tournaire.fr/le-recyclage-comme-le-monde/