Le groupe industriel expert de la valorisation des matières premières naturelles, avec des équipements et des conditionnements sur mesure, depuis 1833

Actualités

• Tournaire > Actualités > CHOISIR L’EMBALLAGE LE PLUS ADAPTÉ AU TRANSPORT DE VOS MATIÈRES DANGEREUSES

Actualités Emballage 13 avril 2021

CHOISIR L’EMBALLAGE LE PLUS ADAPTÉ AU TRANSPORT DE VOS MATIÈRES DANGEREUSES

Que vous soyez professionnels de la Chimie, de la Pharmacie ou d’un autre secteur concerné par les produits sensibles, le transport de matières dangereuses est un aspect majeur et spécifique de votre logistique souvent multimodale et globalisée. Il est stratégique de prendre en compte, dès l’origine, les contraintes et règlements associés pour chaque étape et pour chaque mode de transport de la chaîne logistique retenue. En outre, il faut définir dès le lancement du produit ou du projet, l’emballage primaire du produit sensible et les suremballages adéquats qui permettront l’acheminement sans risque des matières dangereuses, que ce soient des risques d’ordre :

  • Physique : fuite, dégradation majeure,
  • Commercial : apparence de l’emballage ou du produit altéré lors du transport,
  • Juridique : douanes ou autres services des états traversés bloquant la marchandise,
  • Logistique : un transitaire, un transporteur, un pilote ou un commandant refusant d’embarquer la marchandise.

Il vous faut aussi choisir des partenaires de confiance certifiés pour l’emballage et le transport de matières dangereuses.

01. QUELLES CONTRAINTES POUR LE CONDITIONNEMENT DE PRODUIT SENSIBLE LORS DU TRANSPORT ?

02. COMMENT CHOISIR OU CONCEVOIR ET OBTENIR UN EMBALLAGE HOMOLOGUÉ POUR LE TRANSPORT DE VOS MATIÈRES DANGEREUSES?

03. QUEL PARTENAIRE POUR LE TRANSPORT DE VOS MATIÈRES DANGEREUSES ?

 

Quelles contraintes pour le conditionnement de produit sensible lors du transport ?

La réglementation internationale considère comme matières dangereuses, tout produit qui peut constituer un risque pour la population, l’environnement ou les biens. Les matières dangereuses sont classifiées en 13 catégories et sous-catégories :

  • 1. Matières et objets explosibles
  • 2. Gaz comprimés, liquéfiés ou dissous sous pression
  • 3. Matières liquides inflammables
  • 4.1. Matières solides inflammables
  • 4.2. Matières sujettes à l’inflammation spontanée
  • 4.3. Matières qui, au contact de l’eau, dégagent des gaz inflammables
  • 5.1. Matières comburantes
  • 5.2. Peroxydes organiques
  • 6.1. Matières toxiques
  • 6.2. Matières infectieuses
  • 7. Matières radioactives
  • 8. Matières corrosives
  • 9. Matières et objets dangereux divers

A l’échelle mondiale, l’Organisation des Nations Unies (ONU) assure la cohérence des différents règlements TMD (Transport des Marchandises Dangereuses). Elle a édité le fameux « livre orange » et répertorié chaque matière dangereuse grâce un code unique qui va réglementer les contraintes de transport et de choix d’emballage matière dangereuse. En Europe, la directive 2008/68/CE du Parlement européen et du Conseil, relative aux transports intérieurs des marchandises dangereuses, rend obligatoire l’application des accords internationaux concernant le TMD par route (ADR), par rail (RID) et par mer (ADN).

Pour chaque produit qui peut contenir plusieurs composants, donc plusieurs codes matière, c’est l’ensemble des contraintes qui s’applique, ou la plus élevée, tant pour le choix de l’emballage de  la matière sensible que pour les modalités de transport.

Il est nécessaire de rappeler que même si les différents modes de transport sont harmonisés dans le règlement ONU, chaque mode de transport voire chaque pays a édicté ses règles propres :

emballage primaire tournaire emballage primaire tournaire

  • par la route, c’est l’ADR (Agreement of Dangerous goods by Road) qui prévaut en Europe. Aux USA, c’est le DOT (Department Of Transportation) qui règlemente les transports routiers.
  • par avion, vous devez respecter les règles définies par l’International Air Transport Association (IATA), parmi les plus rigoureuses.
  • pour la mer c’est le IMDG (International Maritime Dangerous Goods) ou l’ADN (Accord européen relatif au transport international des marchandises Dangereuses par voies de Navigation intérieures) qui fixent les règles spécifiques de ces transports
  • pour le Rail enfin c’est le RID(Règlement concernant le transport International ferroviaire des marchandises Dangereuses) qui définit les règles de transport.

Ces différentes règlementations imposent des contraintes diverses pour le conditionnement de matière sensible durant le transport, selon les cas : nomination d’un Conseiller Sécurité, étiquetage et marquage des emballages et suremballages, documentation, quantités limitées… mais elles fixent également des règles pour le choix et l’homologation des emballages.

 

Comment choisir ou concevoir et obtenir un emballage homologué pour le transport de vos matières dangereuses?

Au départ, ce sont souvent les flux de marchandises, le type de produit conditionné et d’utilisation finale qui vont orienter le choix de l’emballage pour matière sensible et de son suremballage. Le Vrac Chimique fera appel à des Grands Récipients pour le Vrac (GRV) de 1000L (emballages « unitaires » au sens du TMD – Transport des Marchandises Dangereuses), là où des produits finis seront emballés, par exemple dans des flacons métalliques, eux même en cartons (emballages de regroupement dits « combinés »), puis regroupés sur des palettes pour le transport. Pour de nombreuses industries de la Chimie et de la Pharmacie, la contrainte TMD fait partie intégrante du Cahier des Charges de l’emballage, elle évolue et nécessite une expertise interne et/ou des partenaires spécialisés très fiables.

emballage primaire tournaire

Une fois les types d’emballage et de suremballage retenus, il faudra en effet examiner le produit à transporter et pour chacun de ses composants, déterminer le code ONU qui définira, in fine, les contraintes associées, notamment le groupe de danger du produit emballé :

  • Groupe I pour les matières très dangereuses,
  • Groupe II pour les matières moyennement dangereuses,
  • Groupe III pour les matières faiblement dangereuses.

Selon le groupe de danger et le type d’homologation visé – unitaire ou combinée –, un emballage primaire ou un carton de regroupement homologué ONU doit avoir subi avec succès toute un ensemble de tests auprès d’un laboratoire national agréé : étanchéité, chute, résistance à la pression, gerbage…  

En France, les laboratoires principaux agréés sont le BVT (Bureau de Vérifications Techniques), le LNE (Laboratoire National de métrologie et d’Essais), le LEREM (Laboratoire d’Etudes et de Recherches des Emballages Métalliques). Nous retrouvons aussi le BAM en Allemagne par exemple.

Ces laboratoires, après avoir fait subir et validé les différentes épreuves réglementaires, attribuent un numéro UN (ONU) qui devra figurer sur l’emballage de regroupement (homologation « combinée ») ou sur chaque emballage pour matière dangereuse (homologation « unitaire »). Le N° UN reprend ou codifie les informations suivantes :

type emballage tournaire emballage

  • le type d’emballage (ex : 1B1  emballage en Aluminium à ouverture partielle),
  • le groupe de danger (ex : X pour les groupes I,II ou III , Y pour les groupes II et III, Z pour le groupe III seulement),
  • la densité ou masse maximum du produit homologué,
  • la pression d’épreuve en kPA,
  • l’année de fabrication,
  • le pays de fabrication,
  • l’identification du laboratoire ayant effectué les tests et le numéro du rapport,
  • l’identification du fabricant.

 

Quel partenaire pour le transport de vos matières dangereuses ?

Ce secteur complexe requiert des partenaires internes ou externes maîtrisant complètement les différents aspects du transport matière dangereuse :

  • techniques – propres à chaque type d’emballage, de suremballage, aux produits transportés
  • réglementaires – ONU, ADR …et leurs mises à jour,

Concernant les fournisseurs d’emballage pour matière dangereuse , vous pouvez faire appel à un fabricant ou à un distributeur, selon vos besoins.

Le distributeur vous orientera vers différentes gammes ou types de conditionnement pour produits sensibles homologué en stock et vous remettra le Certificat d’Agrément des emballages vendus, document qui garantit la validité et la conformité des emballages que vous utilisez.

Les fabricants tels que Tournaire possèdent une expérience importante (depuis 1833 pour Tournaire) dans ce secteur et une connaissance technique approfondie des métiers de  transformation de leurs matériaux (filage et emboutissage d’aluminium pour Tournaire). Le fabricant est spécialisé dans certains types d’emballages ou de matériaux d’emballage ou de technologie. Cela leur permet d’offrir une connaissance approfondie des contenants, de leurs performances, une gamme homologuée plus large et la possibilité de développer le contenant et l’homologation adaptés à vos attentes. Tournaire, en tant que fabricant d’emballages en aluminium monobloc et en plastique multicouche, vous propose une gamme complète et variée de contenants de 50 ml à 32 litres, homologuée soit en « unitaire » soit en « combiné » (cartons). Outre son expérience de plus de 180 années dans la conception et la fabrication d’emballages industriels et ses certifications ISO 9001 et 14001, Tournaire vous garantit un total respect des contraintes réglementaires liées au TMD, grâce à une organisation Qualité performante, auditée sur chacun de ses sites au minimum tous les trois ans par des laboratoires agréés et encore plus régulièrement par ses clients.