Le groupe industriel expert de la valorisation des matières premières naturelles, avec des équipements et des conditionnements sur mesure, depuis 1833

Actualités

• Tournaire > Actualités > BIEN PROTÉGER VOS EMBALLAGES DE VENTE POUR LA PLUS GRANDE SATISFACTION DE VOS CLIENTS.

Actualités Emballage 22 juin 2021

BIEN PROTÉGER VOS EMBALLAGES DE VENTE POUR LA PLUS GRANDE SATISFACTION DE VOS CLIENTS.

Le contexte de compétitivité internationale et la nécessaire flexibilité pour leur transport impose aujourd’hui aux marchandises  des contraintes logistiques de plus en plus fortes. Transport multimodal, chargements et déchargements à répétition, stockages intermédiaires… sont autant d’occasions de détériorer un produit pendant son acheminement entre fabricant et utilisateur. Les suremballages et emballages de transport sont un maillon clé de cette chaîne : voyons comment Tournaire peut vous aider à protéger non seulement  votre produit mais aussi son emballage de vente.

01. LE RÔLE ET LE TYPE D’EMBALLAGE

02. UNE PROTECTION ADAPTÉE À CHAQUE NIVEAU

03. TOURNAIRE PROTÈGE VOS EMBALLAGES DE VENTE

 Le rôle et le type d’emballage

Les contraintes subies par les marchandises transportées sont multiples :

  • Mécaniques : risques d’écrasement lors du gerbage des contenants, chocs entre produits / emballages / suremballages ou avec des engins de manutention, frottements, exposition à des différences de pression élevées (changement d’altitude, soutes non pressurisées de transports aériens),
  • Environnementales : exposition à des amplitudes thermiques entre [-10 ; +40] °C lors de voyages intercontinentaux, hygrométrie élevée, exposition aux UV,
  • Pollutions diverses: poussières, particules fines, insectes, pluies acides, humidité…

Les emballages vont alors jouer leur rôle clé de protection. Les solutions d’emballages primaires, secondaires, voire tertiaires doivent être étudiées et optimisées de manière à garantir une protection maximale tout en étant réduits au minimum, de manière à respecter la directive européenne 94/62/CE  relative aux emballages et aux déchets d’emballages et ses mises à jour récentes, encore plus contraignantes.

L’emballage primaire, généralement l’emballage de vente, est au contact direct du produit, il est sa première protection et définit le plus petit conditionnement à l’utilisation.

L’emballage secondaire, suremballage est l’emballage de regroupement. C’est un ensemble ordonné et assemblé d’emballages primaires qui permet la distribution et la protection à plus grande échelle. Il doit permettre aussi l’empilement optimal et correspondre en surface à une division de l’emballage de transport. Il s’agit le plus souvent de cartons de regroupement ou de plateaux.

L’emballage tertiaire, ou de transport, est conçu de manière à faciliter la manutention et le transport d’emballages secondaires. Le but est de limiter la manutention et les dommages liés au transport. Il s’agit le plus souvent de palettes, d’empilements de palettes gerbées ou de grands cartons. Les conteneurs de transport routier, ferroviaire, maritime et aérien ne sont pas considérés comme des emballages tertiaires.

En fonction de la taille et de la nature du produit conditionné on peut trouver encore plus de strates d’emballages. A l’inverse pour le vrac industriel, une caisse palette, un GRV peut être suffisant.

protection emballage ventes tournaire

 

Une protection adaptée à chaque niveau  

Il existe de nombreuses solutions de protection qui vont être choisies en fonction du produit à protéger, du type d’emballage et des contraintes dans la chaine d’utilisation et de la chaîne logistique.

Les matériaux utilisés sont variés : métal, carton, plastique (polyéthylène, polypropylène, PET, polystyrène, polyuréthane…), bois, etc. Le choix est opéré en fonction de la compatibilité avec le produit ou de l’association avec l’emballage primaire, de la nature de la protection désirée, de l’aspect ou de l’identification recherchée, de l’environnement de conditionnement et de déconditionnement et des autres fonctions liées à la vente ou à l’utilisation du produit et de son emballage.

Les technologies de mise en œuvre peuvent être plus ou moins complexes : emboutissage, pliage, découpe, soudage, injection, moulage, extrusion, soufflage, tissage, etc. et peuvent demander des adaptations de la ligne de conditionnement.

Enfin, il existe différents niveaux de protection adaptés ou non à chaque type d’emballage : primaire, secondaire et tertiaire comme  évoqués précédemment.

La protection unitaire consiste à séparer / isoler/ protéger les produits,  parfois les emballages primaires un à un. Chaque élément est protégé individuellement par une mousse préformée, une alvéole en carton ou dans un plateau thermoformé, un croisillon, une chaussette ajourée ou un coussin rempli d’air.

La protection de groupe consiste à protéger un nombre limité d’emballages sous forme de plateaux cartons ou plastiques, de fardeaux (ou galettes) sous film thermo-rétractables ou de cartons. Souvent adapté pour les emballages secondaires.

Enfin, la protection globale de l’emballage de transport, souvent la  palette complète,  peut être faite en ajoutant des renforts en carton ou en bois, des coussins d’air ou des films de protection.

L’ensemble de ces solutions est à considérer dans la chaine globale de fabrication, de transport et d’utilisation du produit. Cela afin d’appréhender le plus tôt possible la complexité et l’impact économique de leur mise en œuvre combinée au niveau production et logistique, mais aussi de leur utilisation et de leur retraitement au niveau du client (ergonomie à l’ouverture, sécurité à la manutention, gestion des déchets…).

 

Tournaire protège vos emballages de vente.

En tant que fournisseur d’emballages primaires pour produits sensibles, Tournaire est  d’autant plus conscient de l’ensemble de ces problématiques. Toujours soucieux de fournir le meilleur service à ses clients, Tournaire améliore sans cesse la qualité et la protection de ses emballages, en partenariat avec ses partenaires distributeurs et clients.

Aujourd’hui, Tournaire propose plusieurs niveaux de protection adaptés :

  • au type d’emballage
  • à la chaîne logistique
  • aux contraintes d’utilisation et de conditionnement de nos clients
  • aux exigences

Protection unitaire : le plus haut niveau de protection

Voici quelques exemples  de solutions récentes, n’hésitez pas à consulter Tournaire pour en bénéficier ou pour étudier le développement d’une solution adaptée à votre produit et son utilisation

emballages tournaire

  • plateaux en polypropylène thermoformés de manière à accueillir individuellement chaque bidon, solution idéale pour les petits bidons, qui allie regroupement et protection unitaire
  • croisillons en cartons placés entre nos bidons afin de les séparer un à un, et de les protéger des coups et surtout des frottements induits par le transport.
  • des alvéoles de forme hexagonale en carton « nid d’abeille » qui protègent individuellement et donnent une excellente rigidité à chaque couche ; solution idéale pour des bidons plus volumineux.

Pour la protection de groupe, ou suremballage 4 solutions d’emballages secondaires existent :

bidons tournaire

  • Des plateaux de regroupement en carton ou en polypropylène,
  • Des galettes, ou regroupement de bidons sous film thermo-rétractable polyéthylène,
  • Des fardeaux, plateaux de regroupement protégés à leur tour par un film thermo-rétractable,
  • Des cartons de regroupement.

Elles permettent à la fois une protection mécanique et isole contre les pollutions extérieures subies sur le trajet des marchandises tout en regroupant les emballages primaires de façon optimale. Cela permet aussi d’assurer une rigidité axiale pour le banderolage de la palette.

L’épaisseur des cartons, la hauteur des plateaux, et les qualités de film PE ou de plateaux PP  sont choisies pour une protection maximale des bouteilles et estagnons.

Enfin, nos emballages tertiaires consistent en l’empilement d’emballages de regroupement sur une palette. Celle-ci peut être en bois ou en plastique et l’ensemble est sécurisé par un film thermo-rétractable. Cette étape vise à faciliter la manutention, complète la protection contre les pollutions et parfait la protection mécanique de nos produits. En effet, selon les références de bidons, les hauteurs des plateaux cartons intermédiaires ont été optimisées de manière à offrir le maximum de protection à nos bidons dans leur configuration mise en palette. De plus, Tournaire travaille actuellement sur une solution optionnelle capable d’offrir un niveau de protection mécanique de nos palettes encore plus élevé.

Grâce à des efforts constants d’amélioration et à un travail collectif avec ses clients et partenaires, Tournaire est heureux de constater que le nombre de détérioration des produits contenus dans ses bidons pendant les transports, et les réclamations clients associées, diminuent significativement depuis plusieurs années (- 64% sur 4 ans).

Tournaire est à votre écoute tout au long de la chaîne d’utilisation de vos emballages, et notamment lors de la phase logistique : n’hésitez pas à nous solliciter pour personnaliser la protection de vos contenants préférés.

Liens : https://www.tournaire.fr/produits-services/emballage/